Topographie au Tourrond

dimanche 28 mai 2017
par  Philippe BERTOCHIO

25 mai 2017

Le mois de mai est un mois magnifique pour les premières balades dans le parc des Ecrins. En famille, nous montons au refuge du Tourrond pour passer la nuit et surtout aller à la rencontre des bouquetins. A cette époque, ils sont facilement visibles autour du refuge.

JPEG - 175.7 ko

La montée est facile et relativement rapide. L’arrivée au refuge avec la cascade de la Pisse en décor de fond reste magique à chaque visite. Nous posons les sacs, récupérons nos lits avant d’aller faire un tour jusqu’au pied de la cascade : magnifique. Nous rentrons au refuge pour le repas. Je ferai un petit détour par dessus la cascade pour fouiller les fissures à la recherche de quelques trous oubliés. Arrivé à la source du gouffre aux Corneille, bredouille, je rejoins la famille. Le repas, comme l’accueil seront impeccables. Avec les calories ingurgitées, la journées du lendemain peut être intense.

JPEG - 151.4 ko

Après le repas, nous apercevons un sanglier qui traverse les champs en contre-bas puis deux petits chamois jouant sur le névé en face. Le pari des animaux sauvages est déjà gagné. Mais nous en voulons plus. Alors, nous nous écartons discrètement du refuge sur le chemin de la cascade pour repérer quelques bouquetins. Bingo ! au premier petit torrent, quatre ou cinq bouquetins nous observent de leur piédestal. L’effet est immédiat sur les enfants et les plus grands : fascination.

JPEG - 184.3 ko

Le lendemain, nous montons avec pour objectif de rejoindre la cabane de berger un peu plus haut derrière le refuge. Surprise encore, un troupeau d’une trentaine de bouquetins nous attend là. Nous nous installons sur une grosse dalle plate. Les animaux sont calmes, à dix mètres de nous. Deux petits jouent comme s’ils ne nous avaient pas vu. Je profite de ce spectacle pour m’éclipser un peu plus haut en direction du gouffre aux Corneille. Avec Marc Corail et Céline Broggi, nous avions découvert une petite perte plus tôt en automne. Mon objectif aujourd’hui est de la topographier. Je si de retour une heure et demi après. Les enfants sont toujours en admiration devant le spectacle des bouquetins.

JPEG - 157.8 ko

Mais l’après-midi est déjà bien entamée. La montagne se vit tôt le matin. Le soir, elle doit retourner à son silence, relatif.

Participants : Lucie, Céline, Titouan et Philippe


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois