FNDC, ressenti sur un retour.

Les spéléos de l’Ain
lundi 6 juillet 2020
par  Benoît BONZON

5 juillet 2020

Voici un petit retour sur mon ressenti pour cette remise à l’eau. Tout d’abord, il a fallu arriver sur site. Chose assez facile avec la technologie actuelle mais quand on a la tête en l’air, pas si simple. J’ai juste raté la bifurcation à Serrière en descendant du col du Berthiand. Une fois les idées remises en place, j’arrive sur place où sont déjà Christophe et Michel.

On équipe le matériel, on fait les dernières retouches de maquillage, puis on s’équipe et on part sous terre (Christophe et moi). Je reprends le contact avec l’eau depuis 4 ans.

Quatre longues années à suivre les aventures des copains sans pouvoir y participer pour cause de bébé puis de travaux de grosse rénovation dans la maison. Bref le rdv est pris et j’y retourne enfin, après les autorisations validées auprès de mes autorités supérieures.

Donc nous partons. je pars devant. Le retour à l’eau se passe bien. Bonnes sensations, j’y arrive encore !

JPEG - 110.6 ko

Je passe l’inter-siphon avec tout mon barda (1 relais 6L, 1 extincteur en guise de caisson étanche pour emmener le tps, 1 conteneur de plus d’1 m pour emmener les mèches du perfo, plus le matos habituel...) Je me déséquipe à l’entrée du S2 pour aider Tof à passer. Il plonge avec un tajine en fonte de 30L... sympa pour le couscous, mais pas pour l’hydrodynamisme.

Une fois tout ce petit monde de l’autre côté. Nous repartons, Christophe en tête pour que je puisse libérer le couscoussier s’il se coince dans les cailloux. Et ça sera le cas à de nombreuses reprises. Dans le S2, il semble que Christophe ait un train à prendre, il avance à très bon train. Je suis sans trop de difficultés. Nous mettrons 17 minutes à passer le S2. Un bon chrono. Une fois sortis post S2, nous faisons le test du tps. Je découvre ce moyen de communication. Je ne connais pas du tout. Christophe me fait un cours accéléré et je m’exécute sur le déroulé des antennes. Je lui demande de vérifier mon « montage ». On réalise un premier test. Le curseur n’est pas bon. Christophe jette de nouveau un œil et modifie un peu le positionnement. Tout est bon, nous établissons le contact sans soucis. Après quelques échanges phoniques, nous demandons à l’équipe de surface de se déplacer et de refaire un test dans 30 minutes. Le rdv est pris et tout le monde est à l’heure. Le deuxième test se passe bien.

JPEG - 47.3 ko

Pendant ce temps, nous préparons le futur bivouac. On recherche d’anciens spits restés en place. Nous les trouvons et Christophe en plante un troisième. On réfléchit ensemble à comment installer le camp et où placer les lits et le coin cuisine. On trouve tout ça et on replie le matos. Cela fait 2h15 qu’on a quitté l’eau. La remise à l’eau est froide. Surtout en humide trouée. On remet une bonne demie heure à se rééquiper et c’est reparti. Christophe repart devant toujours avec la cocotte. Et il semble que son train ait été avancé... nous mettrons « que » 12 minutes pour passer le S2.

On ressort enfin par un beau soleil et une chaleur écrasante. Temps passe sous terre environ 4h30.

Merci à vous de m’avoir fait confiance pour cette reprise et encore merci pour ce bon moment d’échange et de partage.

La suite au prochain épisode...


Agenda

<<

2020

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois