Camp d’été spéléo d’août 2011

mardi 13 septembre 2011
par  François PARRINI

Cette année encore je fis mon camp d’été du 02 au 15 août dans les Pyrénées, à la Pierre Saint Martin.

La Pierre ou la PSM comme disent les habitués est, depuis les grandes découvertes des années 50, un lieu de prospection pour de nouvelles entrées et d’explorations souterraines pour de nouveaux passages, de nouveaux puits, une nouvelle rivière ou une jonction avec un autre réseau.

Lapiaz (photo Jun)

Pour coordonner et échanger toutes ces découvertes, une association, l’ARSIP (association pour la recherche spéléologique internationale à la Pierre Saint Martin) a été créée en 1966. Et tout les ans, en fin de camp, lors d’une réunion, toutes les nouvelles trouvailles sont partagées et répertoriées.

Avec les spéléologues et amis de la MJC Rodez, d’Aragonite de MILLAU, du GAES de BILBAO (Espagne) et de TOKYO (Japon) nous installons notre camp du côté espagnol des Pyrénées car le climat y est plus ensoleillé que côté français.

Deux semaines chaudes et lumineuses nous permirent de prospecter nombre de trous souffleurs repérés en hiver quand la neige recouvre le lapiaz. Les entrées sont suffisamment larges pour une personne, mais vers les moins 10m cela se resserre et seul la présence du courant d’air nous encourage à user des outils pour élargir et poursuivre la progression. Travaillant dans cinq entrées en même temps, les profondeurs des cavités varies de -12 à -15m. Seule l’AN 43 atteint -209m.

Nouvelle entrée (photo Jun)

Cette année d’autres groupes ont fait, soit une jonction avec un réseau ancien (Anialarra avec le FR3), soit trouvé un grand puits (P 238m dans l’AN 51).

Le réseau de La Pierre fait plus de 220km de développement, et comprend une vingtaine de puits qui ont entre -155m et -320m de profondeur ainsi qu’une soixantaine de cavités qui ont entre -200m et -810m de profondeur avec l’exceptionnel BU 56 qui a – 1400m de dénivelé.

Le grand moment de cette année fut la descente du puits Lepineux. Un puits de 7 à 8 m de diamètre et d’un dénivelé de 320m découvert en 1951. Fermé par les autorités espagnoles en 1965 et autorisé à être descendu durant une semaine pour le 60eme anniversaire de sa découverte. La sortie se faisait au niveau bas par la salle de La Verna. Nous furent environ 160 à réaliser la traversée sur les traces des anciens tel que G. Lepineux, M. Loubens, C. Queffelec, H. Tazieff, le baron Sautereau de Chaffre (dis Baron), R.Gomez, F. Arcaute et bien d’autres.

Le puits Lépineux (photo JC London)

Tous les ans amènent un moment fort. L’an dernier c’était la pluie et le brouillard, cette année le Lepineux et des trous prometteurs mais tous les ans l’amitié et le bonheur d’être là sont présents.


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois