La grotte des Chamois en hivernale

dimanche 18 mars 2012
par  Philippe BERTOCHIO

Philippe Audra, Philippe Bertochio, Alain Staebler, Cathy Frison, Henriette xxx, Christophe Boulangeat, Jacques Morel (Jam)

Objectif du week-end des 24 & 25 février 2012 : explo de la galerie Cosette dans la rivière…

Départ vendredi en fin de journée (Phil A, Cathy, Henriette). Nous laissons la voiture au bout de la piste goudronnée, mais l’enneigement limité ne nécessite pas de raquettes. Henriette décide de rester tranquillement à Aurent pour attendre les Gapençais en chauffant le refuge (Phil B., Christophe, Jam). Phil et Cathy poursuivent jusqu’aux Chamois. Un peu de neige au début du raidillon en quittant la rivière, au dessus la neige a entièrement fondu. Nous lançons le pompage, le chargement des accus du perfo, de la batterie Pb pour l’éclairage, et les grillades. Au bout de 2 h, le S3 est vide, nous partons nous coucher sans le bruit du groupe.

la galerie d'entrée

Samedi matin, arrivée d’Henriette, Alain, Phil B., Christophe, Jam. Les filles redescendent se balader à Argenton, nous nous équipons en néop pour la rivière, chargés de cordes, perfo, bouffe pour réapprovisionner le bivouac des Hormones, etc. Le S3 est vide, nickel, mais arrivés au terminus Peyre, grosse surprise : à la place d’une descente de 6 m, un lac 20 cm sous le niveau du déversoir, la main-courante est sous l’eau ! La fonte de la neige a rempli ce point bas… De l’autre côté du boyau, le cloaque est plein jusqu’en haut du ressaut ! Conciliabule entre les 5 équipiers, entre ceux qui pensent que ça ira, ceux qui ne savent pas, et ceux qui imaginent une poursuite de la montée d’eau de 30 cm qui se déverserait dans le S3 et le refermerai…

Galerie aval des Hormones

Nous décidons finalement de jouer la sécurité, même si le risque d’être piégés est très faible, Cosette attendra encore un moment... Nous franchissons le cloaque à la nage (finalement, c’est bien plus sympa comme ça), en nous donnant jusqu’à 16 h pour sortir, tandis qu’Alain sort directement, ce qui assure un équipier à l’extérieur, au cas où… Nous filons au bivouac des Hormones où nous déposons tout le matos (cordes, bouffe…) pour la prochaine fois. Je profite du perfo pour installer des étriers en fer dans le puits d’accès aux Hormones (nickel !), tandis que les autres font une balade jusqu’au siphon aval des Hormones et un bout vers l’amont. J’équipe également un bout de main-courante dans la galerie des 11 Heures pour éviter un passage dans une flaque boueuse. Petite visite en passant à la galerie du Chocolat (Phil + Phil) pour voir si elle est en charge : il s’avère qu’elle est clairement fossile, de la calcite recouvre les galets et les vagues d’érosion (indiquant un courant vers la salle des Plongeurs). Jam et Christophe vont voir la trémie au bout de la galerie Éliane. Sortie comme prévue à 16 h. Nous rangeons les affaires et profitons de cette sortie précoce pour rentrer direct. Sur le chemin du retour, en remontant le sentier vers le col du Fâ, nous voyons les lumières des filles rentrant d’Argenton à Aurent.

La fonte des neiges étant amorcée, c’était peut-être la dernière sortie avant l’été… Le printemps sera consacré à la désob des Fantasmes, plus productif que d’organiser des sorties avortées…

Compte rendu de Philippe AUDRA et photographies de Jacques MOREL


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois