Découverte de la spéléo-plongée

dimanche 20 mai 2012
par  Philippe BERTOCHIO

Journée Spéléo-plongée du 13 mai 2012 du comité spéléo région D organisé par le correspondant régional de l’EFPS.

Nous avions rendez-vous, à 10h, sur le parking de la sortie des gorges du Toulourenc, à côté d’Entrechaux. Des Hautes-Alpes, nous arrivions à 5. Sur place, nous attendaient deux spéléos du Vaucluse qui voudraient bien poursuivre leurs explorations malgré ces verrous liquides que nous nommons : siphons. Parmi les gapençais, quatre plongeurs mer (FFESSM), amateurs d’émotions fortes. Et comme toutes bonnes journées, il faisait beau, tout le monde était à l’heure et en pleine forme.

Portage à l'entrée de la baume

Autant, en mer, l’activité commence sur le bateau avec l’équipement, en spéléo-plongée, ce n’est pas la même. Il faut d’abord porter tout le matériel à l’entrée de la cavité, puis jusqu’au bord du siphon. Pour une première expérience, il ne s’agissait pas d’écœurer nos débutants. Le choix de la Baume des Anges ne manque pas d’avantages : 10 minutes d’accès à la cavité dans la garrigue sur les rives du Toulourenc, 2 minutes de progression au premier siphon dans une galerie spacieuse, un siphon à l’eau cristalline et au rocher très clair. Jusqu’à midi, nous faisons les aller-retours pour acheminer l’ensemble du matériel au siphon et le préparer pour la future plongée. Là encore, la spéléo-plongée ne s’accommode guère du matériel des plongeurs mer. Le plafond de la galerie immergée nous interdit un retour rapide en surface, aussi, aucune situation ne doit mettre le spéléonaute en danger. Tout le matériel est doublé. De cette manière, quelque soit la panne, la redondance est là. Nous adaptons les doubles bouteilles à la bouée (stab), les éclairages sur les casques... Mais pour faire tomber un peu la pression de la première fois, nous allons tous voir de près ce fameux siphon. Description sommaire du réseau, un peu plus précise pour la partie qui sera découverte l’après-midi, jusqu’à 20 mètres. Les futurs plongeurs semblent rassurés.

La première palanquée à -12m

Après cela, retour au soleil pour un petit pique-nique sur les plages du Toulourenc, baignées d’un soleil généreux. Même si l’ambiance est très bonne, nous ne sommes pas venus pour lézarder. Avant un retour au siphon, le moniteur présente les techniques de base de sa pratique. Un fil d’Ariane, petit fil nylon déroulé dans le siphon pour retrouver la sortie rapidement, est tendu entre les gros galets de la plage. Fil toujours dans la main, bras tendu pour ne pas s’accrocher, pas de traction pour ne pas l’endommager... Tous sont au clair sur ces principes. Nous pouvons y aller. Pas question de partir à sept dans le siphon. Le moniteur organise les palanquées. Il accompagnera sur trois rotations à chaque fois deux plongeurs. Les deux premiers seront Sébastien et Christophe, nos deux spéléos locaux. Ils sont si pressés qu’ils seront prêt à se mettre à l’eau avant le moniteur !

L'équipe découvre le siphon

Passé les deux mètres d’eau trouble où nous avons piétiné pour se préparer, l’eau est limpide. Nos éclairages percent l’obscurité totale jusqu’au bout de la galerie. Là-bas nous attend un virage, un puits... La descente est très rapide. Lorsque le moniteur annonce la profondeur maximum atteinte, nos deux néophytes sont surpris. Profondimètre à l’appui, déjà 20 mètres. Nous profiterons du retour pour faire du tourisme, observer les différentes roches, les rognons sculptés par l’érosion, jouer avec les bulles d’air au plafond. Ainsi, s’enchaîneront les trois palanquées avec Cathy et Carmine puis fermeront la journée Robin et Jean-Baptiste.

Ils sont prêts !

Éblouis par le spectacle et rassurés sur leur gestion du stress, les commentaires vont bon train. Alors que les derniers se changent, les premiers sacs sont ramenés aux voitures. Les baigneurs nous regardent passer, interloqués, avec nos bouteilles de plongée sur le dos au milieu des bois. Rapidement, les voitures sont chargées. Tous semblent ravis de leur journée et en redemandent. Nous attendrons l’automne pour trouver une date commune et élargir l’invitation à l’ensemble de la région. L’objectif : pourquoi pas du multi-siphon du côté de l’Ardèche ?

Avis aux amateurs !

Philippe BERTOCHIO

Spéléo-Club Alpin de Gap

Club Municipal de Plongée de Gap

Correspondant Région D

Ecole Française de Plongée-Spéléo

Fédération française de spéléologie.


Commentaires  forum ferme

lundi 21 mai 2012 à 09h32

Salut,

Sympas ce CR, et ok pour la suite....

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois