Camp aventure à Agnielles

dimanche 9 août 2015
par  Philippe BERTOCHIO

Participation : Céline, Lucie, Titouan et Philippe

Les 28 et 29 juillet

Deux petits jours pour s’essayer aux activités de pleine nature. La vallée d’Agnielles est vraiment le lieu idéal pour ce type d’escapade en famille. Sur le même secteur on trouve une via-ferrata, des grottes, une falaise, un canyon, des sentiers, un torrent... un petit paradis. Mais un peu trop fréquenté maintenant !

Nous commençons, en soirée, par la via-ferrata la plus facile. Nous ferons la première partie rapidement mais nous devrons rebrousser chemin pour la seconde. Un professionnel traîne une famille avec deux petits bouts de choux de moins de six ans qui ne semblent pas apprécier la balade. Il leurs faudra deux heures pour franchir la seconde partie et sortir par un rappel à la nuit tombante. Pas très fun !

De notre côté, nous trouvons un petit coin sympa pour faire un bivouac et passer la nuit. Au petit matin, nous plions le camp pour nous diriger vers les marmites du Diable. Nous arrivons vers dix heures. Il y a déjà un groupe mais qui ne fait que la dernière partie. Nous les croisons dans la dernière vasque. Pour le faire complètement, nous remontons péniblement le sentier de moins en moins marqué vers l’amont. Le canyon ne doit pas être très fréquenté sur ce secteur. La descente est plaisante et rapide. Nous cherchons désespérément les "grands" rappels de la topo mais il n’y a qu’une succession de ressauts. Arrivés en bas, nous croisons quatre groupes qui se préparent. Il va y avoir embouteillage !

Après un repas frugal, nous montons jusqu’à St-Julien-en-Bochaîne afin de découvrir son secteur d’escalade. Nous choisissons le piton, magnifique dent calcaire qui émerge de la forêt. Malheureusement, la pluie ne nous laissera faire qu’une longueur. Mais nous reviendrons car c’est vraiment très beau.

Carrière de Veynes

De retour vers la maison, nous faisons un petit pèlerinage aux carrières de Veynes pour faire un coucou au graffiti de mon aïeul. Faute d’être spéléo, il était mineur...